L'architecture MVC : bien la comprendre

Très répandu de nos jours, le MVC est un modèle d'architecture logicielle. Il est souvent utilisé dans les projets d'applications web. Son succès s'explique par sa facilité d'utilisation. Mais quel est son historique ? Et comment fonctionne-t-il ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Quel est l’aperçu historique ?

Ce n'est pas si nouveau que ça, le pattern modèle-vue-contrôleur. Sa théorie est sortie pour la toute première fois en 1978 grâce à un informaticien norvégien Trygve Reenskaug. Puis cette théorie a été réellement introduite dans la programmation à la fin des années 1980.

Avez-vous vu cela : Ylon : un choix judicieux pour un service de marquage au sol satisfaisant

Cependant, le modèle vue-contrôleur est largement utilisé aujourd'hui. Il est également très populaire dans les frameworks back-end. Parmi ceux-ci figurent Symfony (PHP), Django (Python), Laravel et Spring MVC (Java). Cependant, le back-end n'est pas le seul à adopter ce type de découpage, il y a par exemple Angular en TypeScript qui fait partie du front-end. 

 

A lire aussi : Quelques critères pour choisir un détective privé

Que savoir du découpage MVC ?

Maintenant, concentrons-nous sur l'organisation du design pattern en découpant ses trois composants : le modèle, la vue et le contrôleur.

En parlant du modèle, il représente les données qui seront utilisées dans l'application web. Il s'agit de la manière dont les données seront conservées, y compris les setters, les getters. Tout ce qui permet de modifier les données peut être stocké, que ce soit localement ou à distance. 

En ce qui concerne la vue, il s'agit de l'interface graphique de l'application. Les interactions entre l'utilisateur et le code sont possibles à travers cet élément. La vue est totalement différente de l'architecture concurrente de MVC. L'objectif de la vue est de construire une interface et de la faire apparaître à l'utilisateur.

Le contrôleur, quant à lui, est une sorte de mémoire. Il contient la logique métier. Ainsi, la majorité des calculs et des algorithmes s'y trouvent. Il est également l'élément intermédiaire entre la vue et le modèle.